Ressources Strateco | Propriété Mistassini

 

Localisation et accès

Titres miniers

Travaux d’exploration

Mises en garde

 


 

Localisation et accès

 

La propriété Mistassini est située dans la région des monts Otish, à environ 40 km au sud-ouest de la propriété Matoush entièrement détenue par la Société, et est accessible par voie aérienne (carte des propriétés).

 

Titres miniers

 

La propriété Mistassini est constituée de 171 titres miniers dans le feuillet SNRC 32P, couvrant une superficie de 9 114,47 hectares (91,15 km2).

 

Claims Mistassini

 

En vertu d’une lettre d’entente datée du 26 novembre 2007 et à la suite de la réception des analyses de trois sondages forés par Ressources Majescor inc. (« Majescor ») en décembre 2007 sur l’indice d’uranium Lac Mantouchiche, la Société a décidé, le 14 février 2008, d’exercer son droit d’option pour acquérir un intérêt indivis de 60 % des droits sur l’uranium de Majescor dans la propriété Mistassini.

 

Conformément à la convention d’option, la Société pouvait acquérir un intérêt de 60 % des droits sur l’uranium dans la propriété en effectuant des travaux d’exploration d’une valeur de 1,3 million $ sur trois ans. La Société a remboursé à Majescor le coût du programme de forage complété en décembre 2007 et a engagé des sommes supplémentaires en exploration sur la propriété pour un engagement total ferme de 500 000 $ pour la première année d’option. Le solde de 800 000 $ en dépenses d’exploration a été réparti entre la deuxième et la troisième année. Au terme de la campagne de forage terminée le 9 février 2011, la Société a gagné son intérêt de 60 %.

 

En date du 16 mai 2011, les parties ont exécuté l’entente formelle d’entreprise en coparticipation de la propriété Mistassini avec une date d’entrée en vigueur du 14 février 2011 (« Entente »). La Société demeurera l’opérateur des programmes d’exploration pour l’uranium en vertu de l’Entente, aussi longtemps qu’elle maintiendra un intérêt de 50 % dans les droits d’uranium de la propriété Mistassini.

 

Dans l’éventualité de la mise en production des droits d’uranium sur la propriété, une royauté NSR sur le yellow cake de 2 % est payable par les parties à l’Entente, à Northern Superior Resources Inc.

Menu principal

Travaux d’exploration

 

2002

Le sondage de découverte foré en 2002 par Majescor (MIST-02-08) sur la propriété Mistassini avait intersecté un intervalle à 0,20 % U3O8 sur 4,50 mètres.

 

2007

En décembre 2007, Majescor a foré trois sondages pour vérifier l’extension dans l’axe du pendage de l’indice uranifère du Lac Mantouchiche (« indice Mantouchiche »). Le meilleur intervalle a été intersecté dans le sondage MIST-07-03, avec 18,5 mètres à une teneur de 0,215 % U3O8 près de la surface.

 

2008

La Société a entrepris, vers la fin février 2008, un programme d’exploration détaillé comprenant des forages pour confirmer les extensions latérales et l’axe du pendage de l’indice Mantouchiche, ainsi que des travaux détaillés de cartographie et de prospection sur le terrain.

 

Le potentiel de la propriété dans son ensemble a été évalué à l’aide des données géophysiques. À cet effet, les données de susceptibilité magnétique combinées aux données systématiques de radiométrie en carottes indiquent une corrélation inverse entre la teneur en uranium et le magnétisme. Ces observations suggéraient que les anomalies magnétiques négatives pourraient devenir des cibles d’exploration régionale sur la propriété.

 

2009

Avant d’entreprendre les travaux de forage prévus en 2009, la Société a débuté en décembre 2008 et complété le 23 janvier 2009 un levé géophysique héliporté de 1 869 kilomètres linéaires sur la propriété Mistassini. Le levé magnétique et électromagnétique à haute résolution a été interprété par Jeremy S. Brett de MPH Consulting Ltd, et a permis d’identifier un linéament structural d'ordre kilométrique orienté ESE-WNW, correspondant à l'indice Mantouchiche.

 

En juin 2009, la Société et Majescor ont entrepris un programme de sept forages sur la propriété Mistassini pour un total de 786 mètres. L’objectif de ce programme consistait à amorcer la vérification des extensions latérales et en profondeur de l’indice Mantouchiche basée sur l’interprétation de Jeremy S. Brett. Les forages ont été répartis sur trois sites dans le secteur immédiat de l’indice Mantouchiche sur une distance latérale totalisant 125 mètres. Deux forages par section ont été complétés pour vérifier les extensions latérales, soit 50 mètres à l’ouest et 75 mètres à l’est de l’indice Mantouchiche. Deux sondages (MIST 09-03 et 04) ont été forés sur la même section que le sondage de découverte MIST-07-03.

 

Des résultats fort encourageants ont été obtenus notamment avec la découverte d’une nouvelle zone recoupée dans le secteur immédiat de l’indice Mantouchiche. Le sondage MIST-09-03, foré à un angle de - 45°, a intersecté 11,6 mètres avec une teneur de 0,21 % U3O8  incluant 0,8 mètre avec une teneur de 2,20 % U3O8. Cette zone uranifère est située dans l’éponte supérieure de l’indice Mantouchiche à une profondeur verticale de 32 mètres. Le sondage de découverte de l’indice Mantouchiche, MIST-07-03, foré à un angle de - 70° sur la même section que le sondage MIST-09-03, avait intersecté 18,5 mètres à une teneur de 0,215 % U3O8 et à une profondeur verticale de 47 mètres.

 

Un second sondage, MIST-09-04, foré sur la même section à un angle de -70°, a confirmé l’extension verticale de la nouvelle zone uranifère avec une teneur de 0,06 % U3O8 sur 13,5 mètres incluant 0,12 % U3O8 sur 5,3 mètres, à une profondeur verticale de 40 mètres. L’extension de l’indice Mantouchiche a aussi été intersectée par le sondage MIST-09-03 à une profondeur verticale de 64 mètres avec une teneur de 0,21 % U3O8 sur 11,6 mètres incluant 0,81 % U3O8 sur 2,5 mètres.

 

Les forages MIST-09-01, 02, 05 et 06, forés en vue de vérifier les extensions latérales de l’indice Mantouchiche, ont intersecté des valeurs anomaliques en U3O8. L’extension latérale de la nouvelle zone n’a pu être confirmée par le dernier sondage de la campagne, soit le MIST-09-07, foré sur la même section que les sondages MIST-09-05 et 06.

 

2010

En 2010, il n’y a pas eu de travaux de forage d’effectués sur la propriété.

 

2011

Une foreuse héliportée a été mobilisée sur la propriété Mistassini à la mi-janvier 2011 pour une campagne de forage planifiée d’environ 1 000 mètres. Les mauvaises conditions climatiques ont perduré entrainant d’importants délais lors de la mobilisation et limitant grandement les déplacements par hélicoptère. Ainsi, en raison des mauvaises conditions météorologiques et de manière à respecter le budget prévu, la campagne de forage a été réduite à 467 mètres. La campagne s’est terminée le 9 février 2011.

Au total, cinq forages ont été complétés. Deux d’entre eux visaient à tester des anomalies géophysiques situées respectivement aux extrémités ouest et est de la propriété. Les trois autres sondages visaient à vérifier les extensions possibles, nord et sud, d’un corridor minéralisé incorporant l’indice du lac Mantouchiche découvert en 2007 par Ressources Majescor inc. (« Majescor ») et confirmé par Strateco à l’été 2009.

Les deux premiers sondages ont été implantés afin de vérifier deux anomalies de résistivité interprétées à la suite du levé géophysique aéroporté réalisé par Fugro Airborne Surveys Corp. en décembre 2008 et janvier 2009. Aucune structure n’a été intersectée, indiquant un potentiel limité. Une des anomalies a été expliquée par quelques faibles zones de fracturation non minéralisées, alors que la seconde semble avoir été causée par le matériel de moraine, aucune variation lithologique ou structurale ayant été observée.

Deux autres forages ont été complétés à environ 100 mètres au nord de l’indice Mantouchiche. Bien que les sondages aient intercepté des zones de déformation avec altération, il y a uniquement des valeurs anomales contenant des traces d’uranium.

Pour ce qui est du sondage effectué au sud du même indice, soit à environ 100 mètres, un rehaussement significatif du bruit de fond a été noté, mais aucune minéralisation significative n’a été intersectée.

À la lumière des résultats obtenus à la suite des forages complétés jusqu’à maintenant sur la propriété, nonobstant les intersections significatives obtenues en 2007 et 2009 à proximité de l’indice Mantouchiche, l’interprétation suggère que la minéralisation pourrait prendre la forme de lentilles verticales, dont l’emplacement reste à établir. Afin de déterminer l’attitude et l’orientation des structures pour tenter de clarifier les contrôles de la minéralisation, un levé radon a été entrepris au cours du deuxième trimestre.

En partenariat avec Majescor, Strateco a débuté un levé radon sur la propriété Mistassini, le 27 juin 2011. Ce levé visait à déterminer l’attitude et l’orientation des structures pour tenter de clarifier les contrôles de la minéralisation dans le secteur de découverte du Lac Mantouchiche.

Le levé a été complété le 10 juillet 2011 par la compagnie mandatée RadonEx. L’interprétation des résultats des analyses a permis de déterminer l’empreinte minéralisée en surface du secteur foré de la propriété. Ces résultats positifs devraient permettre de préciser des cibles pour une prochaine campagne de forage en coparticipation avec Majescor, Strateco ayant acquis, le 14 février 2011, son intérêt de 60 % dans les droits d’uranium dans la propriété Mistassini.

En 2011, 467 mètres répartis en 5 forages ont été complétés sur la propriété Mistassini.

 

2012

La Société n’a pas réalisé, au cours du premier trimestre 2012, de travaux d’exploration sur la propriété Mistassini.

 

Menu principal

Mises en garde

 

Mise en garde à l’intention des investisseurs des États-Unis concernant les estimations de ressources mesurées et indiquées. On retrouve dans cette section les expressions « ressources mesurées » et « ressources indiquées ». La Société met en garde les investisseurs des États-Unis que bien que ces expressions soient reconnues et exigées par la réglementation canadienne, la Securities and Exchange Commission des États-Unis ne les reconnaît pas. Les investisseurs des États-Unis sont avisés de ne pas supposer que de la minéralisation dans ces catégories sera éventuellement, en tout ou en partie, convertie en réserves.

 

Mise en garde à l’intention des investisseurs des États-Unis concernant les estimations de ressources inférées. On retrouve dans cette section l’expression « ressources inférées ». La Société met en garde les investisseurs des États-Unis que bien que cette expression soit reconnue et exigée par la réglementation canadienne, la Securities and Exchange Commission des États-Unis ne la reconnaît pas. Les « ressources inférées » comportent une grande part d’incertitude quant à leur existence et leur faisabilité économique et légale. On ne doit pas supposer que des ressources minérales inférées seront éventuellement, en tout ou en partie, converties à une catégorie supérieure. Selon la réglementation canadienne, les estimations de ressources minérales inférées ne peuvent être utilisées pour réaliser des études de faisabilité ou de préfaisabilité, sauf exception. Les investisseurs des États-Unis sont mis en garde de ne pas supposer que des ressources inférées existent ou qu’elles pourront, en tout ou en partie, être exploitées de façon économique ou légale.

Menu principal